Le BILLET de Henri PIGEAT

Publié le 8 Octobre 2019

L'écologie, démocratique par essence

Les questions d’écologie sont un révélateur des aptitudes du régime démocratique à répondre aux préoccupations complexes des peuples. Elles en révèlent des faiblesses politiques souvent conjoncturelles, mais aussi les forces plus permanentes.

« Moins de mots et plus d’actes ! » entendait-on ces derniers jours aux Nations Unies à New York. Telle est bien une des faiblesses de la démocratie. Peu avares de discours, les instances démocratiques peinent à définir et surtout à faire appliquer des mesures efficaces. L’établissement de diagnostics, comme la hiérarchisation des risques sont compliqués par les conditions du débat politique, par les récupérations idéologiques et par les tactiques électorales. Les facilités du système démocratique d’information, largement le fruit des techniques actuelles ont, il faut bien le dire, pour contrepartie des

déséquilibres, des incohérences et des irresponsabilités.

Ces faiblesses ne remettent cependant pas en cause les supériorités de l’approche démocratique. La complexité, les incertitudes et les contradictions du problème écologique appellent de larges débats. La conciliation d’intérêts aussi divers que parfois fondamentaux, entre le court et le long terme, justifierait à elle seule la nécessité d’inventer la démocratie, sauf à préférer des solutions de force, voire de guerre civile. La démocratie, mieux que tout autre formule, est aussi le régime le mieux à même de limiter le risque de voir quelque minorité imposer à la société sa définition particulière d’un gime économique social, au nom d’un bien commun écologique encore plus prioritauire que les libertés....

Lire la suite >

Billets précédents >

La TRIBUNE

ilissos.com publie les contributions de ses abonnés sur des thèmes librement choisis.

Voir toutes les tribunes >

Dernière tribune publiée, le 23 Octobre 2019 :

Les élections canadiennes

Par Keith SPICER

Justin Trudeau, tribun du libéralisme socioculturel et fidèle atlantiste du G7, s’accroche au pouvoir. Aux élections générales du 21 octobre, le premier ministre canadien perd sa majorité parlementaire mais pourra gouverner à gauche avec le soutien probable des néo-démocrates (social-démocrates ou NPD) et des Verts. S’il voulait virer à droite, il pourrait accepter l’appui du Bloc Québécois d’Ivan-François Blanchet.

L’Opposition officielle reste conservatrice (tory), son chef étant Andrew Scheer, ex-président de la Chambre aux accents trumpiens.

Libéraux et torys ont tous deux un tiers...

Ouvrir la tribune >

Les DÉBATS

ilissos.com ouvre ses pages aux débats de son comité de rédaction.

LA DÉLATION, NOUVEL HÉROÏSME ?

Jacques DARMON, le 28 Mars 2019

Les échanges en cours me conduisent à poser les deux questions suivantes :

 

Première question : la fin justifie-t-elle les moyens ? Faut-il, pour défendre la démocratie, renoncer à la présomption d’innocence, à la confidentialité de la vie privée ?...

Suivre le débat >

GILETS JAUNES, UN PHÉNOMÈNE À FACETTES MULTIPLES

Alan MORRISON, le 9 Janvier 2019

Les Gilets Jaunes essayent désormais de faire perdurer et de renforcer leur présence politique aussi bien que "zadiste" avec l’aide de medias complaisants. Les observations faites par J. Darmon le 6 décembre, reprises ci-dessous,...

Suivre le débat >


MÉDIAS ET OPINION

Éditer l'opinion >

Publié le 12 Octobre 2019

Henri PIGEAT

Twittocratie

Twitter est perçu depuis plusieurs années comme « média », c’est-à-dire un rassembleur et diffuseur d’informations utiles à la société. Devenu un moyen de gouvernement pour de nombreux leaders politiques, il séduit aussi les partisans d’une démocratie dite « directe », capable de mieux associer les citoyens au pouvoir. Cette appréciation mérite pourtant d’être nuancée car, à beaucoup d’égards, c’est plutôt le qualificatif d’antimédia que mériterait Twitter....

Lire la suite >

Éditer l'opinion >

Publié le 12 Octobre 2019

Croyances collectives et défi démocratique

Les thèmes écologiques dominent le débat public. Aucun responsable politique, aucun journaliste, aucun annonceur publicitaire ne peut prendre le risque d’y paraître indifférent. Liés autant à des enjeux vitaux qu’à des données scientifiques, ils pourraient conduire au plus responsable des débats, au-dessus des passions partisanes et des idéologies....

Lire la suite >

Articles précédents >

Les humeurs d'Armando

Image
Cliquer sur l'image pour l'agrandir
  • IDENTIFICATION
  • Vous êtes abonné "papier" et n'avez pas de
    mot de passe: DEMANDEZ VOTRE INSCRIPTION >
  • Vous êtes abonné et avez reçu votre mot de passe :
    Entrez votre adresse mail et votre mot de passe
  • Email  
  • Mot de passe  
  • Mot de passe oublié > VOUS ABONNER >

La LETTRE : Numéro 148
Septembre-Octobre 2019

Sujets des dossiers ::

SAUVER L’ÉCOLOGIE… DE L’ÉCOLOGISME

 ...

Voir le SOMMAIRE complet du numéro >

Les textes récents les plus lus

Les élections canadiennes

Keith SPICER, le 2019-10-23 :

Justin Trudeau, tribun du libéralisme socioculturel et fidèle atlantiste du G7, s’accroche au pouvoir. Aux élections générales du 21 octobre,...


  • RECHERCHE
  • Trouver les textes contenant tous les termes indiqués, séparés par des espaces.
    Les expressions doivent être placées entre guillemets
    Exemple :
    "coût du travail" Allemagne
  • Plus de critères Rechercher les textes d'un auteur
    et/ou classés dans une rubrique de la lettre

Les NOTES

Dans la perspective des élections de 2017, Ilissos a entrepris la publication d'une série de notes d'étude sur des sujets d'actualité.

Premières notes parues ou à paraître :
La singularité française vue de l'étranger >
La réforme territoriale >
Le réchauffement climatique >
Vivre 130 ans >

Ces notes sont disponibles sous forme de :
Livret papier, édité à la demande par Blurb
Fichiers pdf imprimables ou convertibles en eBook (gratuit pour les abonnés)

Elles sont également visionnables sur le site par les abonnés et les acheteurs.

© 2014 JCP Ilissos